Dialogues Chaleur et Amitié

Annonce INSCRIVEZ VOUS, ET VENEZ PARTAGER AVEC NOUS !...... ECHANGES DE POINTS DE VUE EN TOUTE AMITIE ...... TOLERANCE ET BONNE HUMEUR......

Les touches du clavier

Partagez
avatar
Jakady
Administrateur
Administrateur

Inscription : 14/05/2009
Messages : 101050

Date de naissance : 31/07/1953
Masculin Localisation : Doubs

Les touches du clavier

Message par Jakady le Mer 5 Jan - 1:48

Les touches du clavier


Les 101 touches de notre clavier sont devenues des compagnons de route, pourtant les connaissez-vous vraiment toutes ? Certains caractères spéciaux sont souvent négligés ou incompris…

• & : l'esperluette ; on en a déjà parlé sur ce site !

• ~ : le tilde. Il sert très peu en France, à l'exception des programmeurs ou des amateurs de jeux de mots !

• # : ah, très important. Je suppose que comme la majorité de la population, vous vous croyez en face du signe dièse. Et pourtant non ! Le dièse n'a pas de barres horizontales (comparez : ♯ et #), il s'agit en fait du symbole hash, équivalent anglais de notre « no » (no5 devient donc #5 Outre-Manche, number 5). Les anglophobes préféreront l'appellation croisillon.

• | : en français barre verticale, même si le terme anglais de pipe ([païpe]) lui est souvent préféré. Encore une fois, l'utilisateur lambda n'utilisera jamais ce caractère – le programmeur en revanche en usera et en abusera même, pour représenter l'opérateur logique OU ou pour chaîner des commandes.

• ` : un accent grave tout simplement, souvent utilisé pour accentuer ses majuscules.

• _ : tiret bas, ou underscore. Sur les machines à écrire mécaniques, on s'en servait pour le soulignement, son utilité est moindre maintenant.

• / et \ : slash et anti-slash (barre oblique et barre oblique inversée) : le / représente la division mathématique, et sépare les différentes composantes d'une adresse sur Internet. L'anti-slash sert moins souvent pour une utilisation quotidienne, sauf en math pour exclure un objet d'un ensemble (ℝ* = ℝ \ {0})

• ^ : un accent circonflexe ; sert aussi pour « mettre à la puissance » en mathématiques : 2^2 = 22.

• ° : le symbole du degré. Souvent utilisé à tort pour écrire no, cependant l'orthographe correcte est un n suivi d'un o en exposant(1). Cela devient une nécessité lorsque l'on a plusieurs numéros et que l'on doit placer un « s » après le symbole : nos, à comparer avec no et n° (correct suivi de l'incorrect). Les puristes pourront même utiliser le symbole º (indicateur ordinal masculin) mis à disposition par Unicode !

• ¤ : bien malin celui qui connaît et utilise ce signe autrement qu'en séparateur ! Il s'agit en fait du symbole monétaire général, il est supposé représenter la monnaie du pays dans lequel le texte est écrit. Ici donc 5¤ correspondent à 5€, tandis qu'en Amérique 5¤ vaudront 5$. On s'en doute, le procédé n'est pas très fiable à l'heure de la mondialisation… et le caractère est un peu oublié, même s'il reste sur la touche dédiée aux monnaies.

• £ : la livre sterling, encore en activité grâce à l'immobilisme des Anglais…

• µ : le symbole du système international pour désigner le micro, quantité de 10-6 (un millionième). 1µg = 10-6g. Directement importé de l'alphabet grec !

• § : utilisé pour désigner un paragraphe, le symbole n'a pas vraiment de nom (à part « symbole du paragraphe »… ) Il permet de faire des renvois : cf. §2, p. 144.

• * : l'astérisque (et pas Astérix ! ) qui permet de faire des renvois. Les textes remplis de renvois préféreront utiliser une numérotation que d'enchaîner les astérisques, jugées inesthétiques après trois répétitions (*, ** et ***). Certains ouvrages scientifiques garderont toutefois le symbole * pour ne pas télescoper des notes de bas de page numériques avec les composants arithmétiques. Notons qu'il est souvent utilisé en tant qu'opérateur de multiplication (3*5) alors qu'un caractère dévolu existe : 3 × 5. À défaut, un x fera aussi l'affaire : 3 x 5. Sa grande sœur, la triple étoile ⁂ ; utilisée pour séparer les sections d'un ouvrage, a un nom : l'astérisme.

• < ; et > ; : peu à dire, ces symboles se nomment chevrons et n'ont d'utilité qu'en mathématiques ou en programmation (ils sont à la base du langage HTML qui permet d'afficher cette page par exemple).

• ¶ : ce n'est pas vraiment un caractère du clavier, mais pourtant le pied-de-mouche apparaît souvent en tant que caractère non imprimable pour signaler une fin de paragraphe.
Bons tapuscrits(2) !



1. (1) ↑ Sur Omnilogie, le Typographe se charge du remplacement automatique.
2. (2) ↑ Manuscrits écrits à la machine.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Quand tu donnes tu perçois plus que tu donnes, car tu n'étais rien et tu deviens?
Antoine de St Exupéry
avatar
Invité
Invité

Re: Les touches du clavier

Message par Invité le Sam 8 Jan - 18:46


Merci

    La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû - 6:44