Dialogues Chaleur et Amitié

Annonce INSCRIVEZ VOUS, ET VENEZ PARTAGER AVEC NOUS !...... ECHANGES DE POINTS DE VUE EN TOUTE AMITIE ...... TOLERANCE ET BONNE HUMEUR......

L'avion est il encore le moyen de transport le plus sur ?

Partagez
avatar
Invité
Invité

L'avion est il encore le moyen de transport le plus sur ?

Message par Invité le Ven 20 Mai - 15:15

Disparition du vol MH370 le 8 mars 2014, vol Malaysia Airlines abattu au-dessus de l’Ukraine en juillet 2014, quelques jours avant le crash d’un vol Air Algérie au-dessus du Mali, suicide du pilote de la Germanwings en mars 2015, attentat contre un avion russe dans le Sinaï en octobre 2015… Cette lugubre litanie a de quoi faire peur et le crash de l’avion d’EgyptAir ce jeudi relance les inquiétudes sur la sécurité aérienne.


Une chance sur 3.675.000 de mourir dans un crash

Pourtant, « l’avion est toujours le moyen de transport de masse le plus sûr », assure Ronan Hubert, expert en accidentologie aérienne. D’après les statistiques du bureau d’archives des accidents d’avion, il y a eu 898 victimes de crashs d’avion en 2015 dans le monde, ce qui, rapporté au nombre de passagers, ne fait qu’une probabilité de une sur 3.675.000 de mourir lors d’un vol. C’est beaucoup moins que pour un trajet en voiture : pour l’année 2015, 3.461 personnes ont perdu la vie sur les routes uniquement en France.



Contrairement à ce que les derniers crashs pourraient laisser penser, la sécurité aérienne s’améliore d’année en année : alors que Boeing estimait dans les années 1980 que l’accroissement du nombre de vols serait accompagné d’une augmentation du nombre de crashs, c’est l’inverse qui se produit. « La croissance du trafic aérien est de 3 à 5 % chaque année et le nombre d’accidents a été démultiplié dans le sens inverse », indique Ronan Hubert. Si le nombre de crashs avait crû proportionnellement au nombre de vols, on aurait aujourd’hui un crash par semaine. Or, « en 2015, on ne décompte plus que quatre accidents mortels [sur les avions commerciaux de transport de personnes de plus de 14 places] sur plus de 37 millions de vols réalisés », chiffre Xavier Tytelman, spécialiste de la sécurité aérienne, sur son blog peuravion.fr.

La menace terroriste augmente

Seul bémol dans ce tableau rassurant, le terrorisme qui, depuis 2014, a été une des principales sources de crashs d’avion. L’avion de la Malaysia Airlines abattu au-dessus de l’Ukraine et l’avion russe crashé au-dessus du Sinaï en sont les dernières illustrations. Mais dans ces cas, « ce n’est pas la faute de l’avion, qui est uniquement utilisé pour l’acte terroriste », rappelle Ronan Hubert. « S’il s’avérait que le crash de l’avion d’EgyptAir est un attentat, il faudra déterminer dans quel aéroport a eu lieu une faille de sécurité. »

    La date/heure actuelle est Mar 25 Sep - 17:04