Dialogues Chaleur et Amitié

Annonce INSCRIVEZ VOUS, ET VENEZ PARTAGER AVEC NOUS !...... ECHANGES DE POINTS DE VUE EN TOUTE AMITIE ...... TOLERANCE ET BONNE HUMEUR......

Activités du Cerveau durant la Méditation

Partagez
avatar
Jakady
Administrateur
Administrateur

Inscription : 14/05/2009
Messages : 101212

Date de naissance : 31/07/1953
Masculin Localisation : Doubs

Activités du Cerveau durant la Méditation

Message par Jakady le Jeu 3 Oct - 23:17

Activités du Cerveau durant la Méditation


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Quels sont les liens qui existent entre l'activité de méditation et les ondes cérébrales mesurées par un électro-encéphalogramme? De nombreuses recherches sont menées à travers le monde qui démontrent des effets puissants et à long terme de la méditation, non seulement en terme d'activités cérébrales particulières, mais également sur le plan de la construction de notre cortex préfrontal.

Voici quelques repères théoriques et le résumé d'un article faisant état d'une voie de recherche sur la question.

Sachez déjà qu'il existe quatre catégories d’ondes cérébrales:

ALPHA : Les ondes alpha sont des oscillations électromagnétiques dans la gamme de fréquences de 8 à 13 Hz découlant d’une activité électrique synchrone et cohérente (en phase / constructif) des cellules pacemaker thalamique chez les humains. Elles sont également appelés ondes de Berger en mémoire du fondateur de l'EEG. Ils placent le cerveau dans des états de relaxation, non-excitation, méditation, hypnose.

BETA : Les ondes bêta ou rythme bêta, est le terme utilisé pour désigner la gamme de fréquences de l'activité du cerveau humain entre 14 et 30 Hz (12 à 30 transitions ou cycles par seconde). Ils éveillent la conscience, l’extroversion, la concentration, le raisonnement logique, la conversation active.

DELTA : Les ondes delta sont des ondes cérébrales de forte amplitude avec une fréquence d'oscillation entre 0.5 et 4 hertz. Les ondes Delta sont généralement associées à des étapes profondes de sommeil (NREM 3 et 4), également connu sous le nom d'onde lente de sommeil (SWS) et aide à caractériser la profondeur du sommeil.

THETA : Les ondes thêta sont des oscillations électromagnétiques dans la gamme de fréquences de 4 à 8 Hz. On les retrouve dans la rêverie éveillée, dans le rêve, la créativité, la méditation, les phénomènes paranormaux, les voyages hors du corps, les voyages chamaniques, l’ESP.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Les ondes du cerveau

Une personne qui conduit sur une autoroute, qui découvre qu'elle ne se rappelle plus les cinq derniers km parcourus, est souvent dans un état thêta - induit par le processus de conduite de l'autoroute. Cela peut également se produire dans la baignoire ou la douche ou même en se rasant ou en brossant vos cheveux. C'est un état où les tâches deviennent tellement automatiques que vous pouvez vous en dégager mentalement. L'idéation qui peut avoir lieu pendant l'état thêta est souvent une circulation libre, sans censure ou culpabilité. C'est habituellement un état d'esprit très positif.

La méditation augmente l'activité dans le cortex préfrontal gauche. Les changements se stabilisent dans le temps. Si vous arrêtez la méditation pendant un certain temps, l'effet persistera.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


La méditation contribue à construire le cerveau

Méditer fait bien plus que simplement vous sentir bien et vous calmer. Les chercheurs ont trouvé qu'il modifie la structure du cerveau et procure un meilleur rendement.

Les gens qui méditent disent que la pratique restaure leur énergie, et certains affirment qu'ils ont besoin de moins de sommeil par la suite. De nombreuses études ont montré que le cerveau fonctionne différemment pendant la méditation: changement et synchronisation des schémas des ondes cérébrales et des connexions neuronales. Mais si la méditation apporte réellement des bienfaits réparateurs, ses effets sont restés largement inexplorés.

Ainsi Bruce O'Hara et ses collègues de l'Université du Kentucky à Lexington aux États-Unis, a décidé de mener à bien une recherche. Ils ont utilisé une "tâche de vigilance psychomotrice" bien établie, qui a longtemps été utilisée pour quantifier les effets de la somnolence sur l'acuité mentale. Le test consiste à regarder un écran LCD et appuyer sur un bouton dès que l'image apparaît. En général, les gens prennent de 200 à 300 millisecondes pour répondre, mais les gens privés de sommeil prennent beaucoup plus, et parfois manquent complètement le stimulus.

Dix volontaires ont été testés avant et après 40 minutes soit de sommeil, soit de méditation, de lecture ou de conversation légère, tous les sujets en placés dans toutes les conditions. La sieste de 40 minutes a été reconnue pour améliorer les performances (après une heure ou deux pour se remettre de somnolence). Mais ce qui a étonné les chercheurs était que la méditation était la seule intervention qui a immédiatement conduit à des performances supérieures, malgré qu'aucun des volontaires n'étaient familiarisé avec la méditation.

«Chaque sujet unique a montré une amélioration», dit O'Hara. L'amélioration a été encore plus spectaculaire après une nuit sans sommeil. Mais, il avoue: «Pourquoi la méditation améliore les performances, nous ne le savons pas." L'équipe étudie maintenant les méditants expérimentés, qui pratiquent plusieurs heures chaque jour.


Le cerveau en construction

Quel effet est l'effet de la méditation sur la structure du cerveau? Cette question est largement débattue dans les milieux scientifiques. Ainsi, Sara Lazar à l'Hôpital général du Massachusetts à Boston aux États-Unis et ses collègues, ont utilisé l'IRM pour comparer 15 méditants, ayant une expérience allant de 1 à 30 ans, et 15 non-méditants.

Ils ont découvert que la méditation augmente réellement l'épaisseur du cortex dans les zones impliquées dans l'attention et le traitement sensoriel, comme le cortex préfrontal et la zone antérieure droite.

"Vous faites travailler le cortex pendant que vous méditez, et il devient plus grand», dit-elle. La conclusion est en accord avec des études montrant que des musiciens accomplis, les athlètes et les linguistes ont tous un épaississement dans des domaines pertinents du cortex. C'est une preuve supplémentaire, dit Lazar, que les yogis "ne sont pas juste assis là à ne rien faire".

La croissance du cortex n'est pas due à la croissance de nouveaux neurones, fait-elle remarquer, mais les résultats des vaisseaux sanguins plus larges, plus de structures d'appui telles que les cellules gliales et les astrocytes, et une augmentation des branchements et des connexions.

Alison Motluk

Source originale:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
(Traduction Corps-Esprit)





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Quand tu donnes tu perçois plus que tu donnes, car tu n'étais rien et tu deviens?
Antoine de St Exupéry
avatar
Invité
Invité

Re: Activités du Cerveau durant la Méditation

Message par Invité le Sam 14 Mai - 9:13

Bonjour Jakady,

Merci pour cet article intéressant.

Le cerveau est quelque chose de très complexe mais de passionnant. Toutefois, je crois que je vais me mettre à la méditation pour être sûre que mon cerveau reste en mouvement et ne s'use pas.

Bon week-end.

    La date/heure actuelle est Lun 18 Déc - 5:45